On dit que le désert d’Agafay, cet immense espace happé de silence, sapparente à la douceur de vivre. Le voyage qui nous emmène de l’aéroport jusquaux premiers contreforts de lAtlas fait partie de l’équation. Un énorme sentiment d’aventure nous submerge lorsqu’on snobe la ville rouge aka Marrakech direction le désert dAgafay à une trentaine de kilomètre plus loin. Trois heures à peine après avoir quitté Genève, débarquer au milieu de ces centaines d’hectares de reg irriguées par l’oued avec l’Atlas en toile de fond provoque un sentiment de dépaysement jubilatoire. Dans cet océan de pierre, désert aride, on a testé deux hôtels à ciel ouvert: le Scarabeo Camp et Terres des Étoiles. Récits.

Le désert d’Agafay

Naguère, on avait découvert Marrakech, smartphone en main saisissant comme les 3/4 des autres tourlos la même photo du fourmillement diurne et nocturne de la place Jemaa El-Fna, de linstagramable Villa Majorelle et des étals ocre des épices des souks aux mille looks de la ville rouge.

Puis, on avait feint de se perdre dans le labyrinthe de la médina entre les stands descargots à tire-larigot, ceux de brochettes de viandes et poissons à profusion et les tajines et couscous à la rescousse! Le soir, on avait dormi dans un parmi les myriades de riads. En quête de sensations fortes, il nous manquait depuis les facettes singulières et réellement dépaysantes de cette ville aux divers faciès. Notre prochain voyage se teintait dun nouvel objectif: s’éloigner des lieux communs pour aller explorer les sentiers battus de Marrakech.

Notre mission? Trouver des bivouacs plantés en plein désert où dormir afin de profiter des lumières d’un astronome pour découvrir le ciel étoilé. Challenge relevé! On a trouvé deux hot spots où réaliser notre dessein: le Scarabeo Camp et Terre des Étoiles.

Bivouac au Le désert d’Agafay

Scarabeo Camp

Perdu dans le désert dAgafay, tapi de pierres et de sable, ce bivouac de charme nous propulse dans un autre monde! Entouré par les majestueux sommets de lAtlas, il sy dégage une atmosphère unique alliant luxe et nature. Lagitation et le bruit de la médina semble se situer à des années-lumière. Au loin, on aperçoit un groupe de tentes blanches traditionnelles. Les douze bivouacs se parent dune décoration marocaine authentique, tous dotés de l’esthétique d’un explorateur traditionnel: tapis berbères, tables anciennes, tapis tissés et couvre-lits de mariage authentiques! Magnifiquement scénographié par le photographe et propriétaire belge Vincent TSas et sa femme Florence Mottet, cest comme si vous aviez fait un saut dans le temps! Une fois le tapis berbère de la tente-réception foulé, on découvre un globe du monde rétro, des cartes anciennes et une machine à écrire vintage.

Scarabeo Camp

Au Scarabeo Camp, on passe ses journées à jouer à la pétanque, à se reposer, à explorer le désert à dos de chameau, à faire de la randonnée ou du vélo. La nuit, les lanternes marocaines atmosphériques nous donnent limpression de partir pour une expédition dun autre temps et avec son ciel non pollué sallume dès lors une nuée d’étoiles qui nous a laissé béats. Le but ici est de vivre simplement mais dans le confort. On appelle ce type dexpérience du glamping – contraction entre camping et glamour.

Le sommeil s’invite rapidement entre les bruits d’animaux nocturnes et le ronflement du poêle à bois. Le chant d’un oiseau annonce le petitdéjeuner: à la lumière rose du soleil qui se lève sur les sommets enneigés de lAtlas. Au petit-déjeuner, on nous sert une myriade de pains fraîchement cuits au four et de mezzés, comme le zaalouk, une aubergine épicée, et le tchaktchouka à base de poivrons marinés. Il y a du chou-fleur épicé, du couscous et des fèves, ainsi que de succulentes brochettes de poulet bien cuites au four.

Dans l’assiette, c’est frais et léger. Et ce n’est pas parce qu’on est au coeur de la mecque du tajine et du couscous que les nourritures se font moins fluettes que les silhouettes des Maocaines. Les pâtisseries et la salade de fruits complètent ce tableau culinaire traditionnel.

Terre des étoiles

A quelques jetée de pierre du Scarabeo Camp, se trouve notre deuxième bivouac orienté éco-lodge : Terre des étoiles. Exit les quads et autres buggies bruyants qui dézinguent la faune et la flore de ces terres brûlées, Pierre-Yves, proprio des lieux, a une âme écolo et respectueuse de lendroit qui laccueille ainsi que ses hôtes. Ce lieu entièrement tourné vers la nature nous déconnecte littéralement de notre vie daccro au smartphone! Ici, on souvre un peu plus à ce qui nous entoure vu quil ny a pas de wifi et quon peut oublier la 4G ! On prend le temps de savourer et dadmirer lhorizon qui s’étend à perte de vue ainsi que la voie lactée, allongé sur lune des nattes. Yoga et méditation sont au programme ainsi que des balades à dos de cheval ou de dromadaire pour découvrir le désert. On peut également soublier entre les mains expertes dune masseuse ou sadonner à la brasse dans lune des deux piscines du camp. Les plus sportifs sessaieront sans doute au VTT ou à une randonnée.

Ultra soucieux de protéger son environnement, le camp est auto-suffisant. Rassurez-vous, dans chaque espace, eau chaude et électricité sont présentes. Leau servie est extraite du sol, filtrée, potable et surtout recyclée pour lirrigation du jardin. Les panneaux solaires sont là pour assurer l’éclairage. Et dans lassiette du restaurant, chaque produit provient du potager bio que lon peut visiter. Le copieux petit-déjeuner se compose de spécialités marocaines: thé à la menthe, msemen, pain botbot, confitures de figue ou dorange, salade de fruits, oeufs, jus pressé. Pour le déjeuner et le dîner, entrées et desserts imposés et deux tajines servis (végétarien ou carnivore). Dépaysement total et couchers de soleil incroyables garantis!

 

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by